Attention l’UNIKIN peut mettre en feu toute la république

Le climat à l’université de Kinshasa semblait être paisible avant la fixation des frais académiques. Fixé le 07 Décembre par le ministre de l’Enseignement supérieur et Universitaire Thomas Luhaka, cela est tombé aux mauvais cotés pour les étudiants des universités publiques.

Supposé à moins de 300$ comme il l’avait indiqué dans un communiqué de presse, c’est le nerf de la guerre pour les universités publiques du pays à l’occurrence l’Université de Kinshasa(UNIKIN), l’Université de Kisangani (UNIKIS), à Kananga et dans d’autres villes du pays.

Avant de lire

Le général KASONGO, général de la Police Nationale de la ville de Kinshasa a indiqué récemment à la presse : « d’aider les services de l’ordre en communiquant avec celui-ci ». C’est le but de cet billet de blog .

L’UNIKIN peut mettre en feu toute la république

L’Université de Kinshasa est sans doute la plus grande université du pays, qui regorge des infrastructures universitaires des grandes classes comme des Laboratoires de chimie, de physique, des ateliers,…et biens d’autres symboles immuables du pays ou de son histoire.

Selon les dernières statistiques, l’Université de Kinshasa comptent plus de 31 000 étudiants venant des tous les coins du pays et de l’Afrique. Et leur gestion sera plus ardu à cette époque difficiles malgré les déguerpissement des étudiants aux Homes universitaires.

Savez-vous que l’Université de Kinshasa possède le premier réacteur nucléaire d’Afrique ?( un Laboratoire ou une centrale Nucléaire) ?

Celui-ci peut être un vrai danger pour toute la population et même la république à cette époque de panique où n’importe quel espion portant la maquette d’étudiant de l’UNIKIN peut enclencher une fumé pour mettre en feu ce Laboratoire et sans doute pour tuer des millions des vies. Cela vous interpelle quelques choses ?

Réacteur nucléaire de l'Université de Kinshasa

Comme le disait toujours Albert Einstein :  » La science est comme une hache qu’on aurait mise dans les mains d’un psychopathe ». Les scientifiques sont dangereux s’ils exploitent leurs connaissances contre humanité.

Les sages disent : « On ne sait Jamais », cet article est écrit pour demander aux ayant pouvoir de sécuriser les plus grands Dangereux se trouvant aux sites universitaires de la République Démocratique du Congo.

Mettez moi en commentaire VOTRE AVIS sur CE QUI SE PASSE actuellement à l’UNIKIN.